2 décembre 2018 : en D2, Liffré E perd contre Betton B à Liffré (0-4)

logo IA

On va dire que ce n'était pas un bon jour... L'équipe de Liffré E a été battue par une équipe de Betton B en forme avec un Timothé Mareau décidément en pleine ascension ! Le capitaine de l'équipe en est encore sonné, trois jours après, de cet enfermement de dame suite à la prise d'un pion empoisonné... C'est parti pour le résumé, café et magnéto, Serge !

Erwan, table 4 avec les noirs, démarre bien et répond comme il faut... Arrive une situation de roques opposés où Timothé prend de l'avance dans son attaque de pions sur le roque car la Dame noire empêchait la poussée de ceux d'Erwan... Erwan voyait alors un pion en prise non protégé. Il respecte les principes, considère la situation qu'il faut réduire l'attaque des pions sur le roi avant qu'ils ne chargent, et quoi de mieux que d'en dégommer un en c2 pour limiter le futur danger ! Oui, mais c'était sans compter sur le redoutable piège de Timothé qui enferme la Dame avec son Fou. Plus d'issue... Terrible... Bon, la partie était déjà pliée mais Erwan a mal optimisé une fin de partie où il aurait pu résister davantage. Dommage... 0-1

Olivier, table 1 avec les blancs, joue avec dextérité, s'applique, mais est plutôt défensif en jouant un cavalier en retrait en h2 alors qu'il avait une case en or au centre pour être "maître de la tension'... Damien, son adversaire, en profite pour attaquer et trouve petit à petit un gain positionnel. Echange de fous, le roi est obligé de prendre. L'attaque des noirs devient dangereuse avec un pion qui prend en g4. Olivier aurait pu reprendre du pion h, mais en a assez de subir et amène sa dame au premier plan devant son roi. Damien joue sa tour avec l'intention de la clouer sur la colonne du Roi. Olivier réagit en décalant son roi qui est donc directement en vis-à-vis de la tour, seulement protégé par un pion. Un coup de cavalier. Prise. Le deuxième cavalier arrive. Fourchette royale. Pion cloué, impossible de reprendre le Cavalier qui met en échec. Abandon... Les hommes sont faibles et une énième fois, c'était les filles sacrées, les joyaux de Liffré E, qui devaient faire le sale boulot : rattraper le retard ! 0-2

Juliette, table 2 avec les noirs, fait un jeu impeccable jusqu'en moitié de partie avec une succession d'échanges en sa faveur avec un pion de plus et un fou de l'adversaire contre un cavalier. Elle prend un autre pion en menaçant une tour avec son Cavalier. Mais le fou de l'adversaire contre-attaque avec une fourchette Cavalier-Tour. Juliette poursuit alors les échanges Tour contre Tour, ramène sa Tour pour protéger son cavalier en prise, prise de la Tour, prise de la Tour Noire par la Dame. Nickel !!! Puis c'est le drame : Dh7 !!! Trop tard pour tenter de défendre la position... Un pion de mangé, puis un deuxième, le tout tout en faisant des échecs. Le fou finit par verrouiller sa position. Le Roi est contraint d'aller sur la 8e rangée à nouveau. Les Fous et Dames qui pareront l'un après l'autre avec vaillance mais sans protection n'y changeront rien. C'est la fin ! 0-3

Vivien, table 3 avec les blancs, devait sauver l'honneur, elle qui a la magie au bout des doigts ! Elle joue admirablement bien tout du long de la partie. Elle ne souhaite pas prendre un pion en b7. Bien dommage mais ce n'est pas ça qui l'arrête ! Elle gagne un cavalier en forçant l'échange de Dames. Magnificent !!! Elle gagne du terrain sur l'aile Roi. Mais Vivien n'a toujours pas roqué et une Dame était en face avec un pion blanc entre les deux !!! Heureusement, ce pion était protégé par un autre. Donc si une pièce le prenait, c'était un sacrifice risqué pour l'adversaire... Vivien fait une fourchette qui se retourne contre elle au final car l'adversaire force l'échange de Dames et récupère une pièce, le Fou de case blanche !!! Vivien perd sa pièce d'avance... Mais la retrouve en prenant le Fou en prise avec le Pion, mais découvre alors son Roi en faisant cela... Il y avait une autre solution qui consistait à menacer la Tour avec le Fou. Coup forcé de bouger la Tour, sans doute pour doubler, mais n'envisageons pas l'irréel... Le roi, maintenant à découvert, est directement victime de l'attaque de la Tour qui prend le Fou... L'échange n'a pas été en faveur de Vivien et l'adversaire n'a plus qu'à passer à l'attaque avec audace ! Abandon au 60e coup. 0-4

L'équipe de Betton B était forte. On fera mieux l'année prochaine ! What else ? comme dirait George... :-)   

FacebookTwitterShare