Enero - marzo 2019 : Campeonato de Ajedrez por Equipos de Clubes

Lors de son stage de fin d'études à Valence en Espagne, Hélène joue dans l'équipe B de Alaquàs, petite ville située à 12 km à l'ouest de Valence. Cette équipe joue dans la division Segunda Autonomica Centro constituée de 12 équipes avec pour objectif la montée en division supérieure.
Les 11 matchs ont lieu tous les samedis après-midi à partir de 17 h (eh oui, il faut s'habituer au rythme espagnol !). La cadence est de 1h30 + 30 s/coup. Il n'y a pas de rajout au 40e.

Contrairement à la France, l'ordre des joueurs de l'équipe ne peut être changé entre chaque ronde. Une liste de "l'Ordre de Force" (OF) des joueurs a été constituée par chaque club. Hélène est classée 17e dans la liste du club d'Alaquàs. Elle montera d'échiquier seulement s'il y a des absents (ce qui est apparemment prévu, certains ne souhaitant pas jouer toutes les rondes).

logo

Pour suivre le championnat Pour voir chaque ronde en détail, cliquer sur le numéro de la ronde désirée au niveau de "Emparejamientos por mesas".

Ronde 11 (30/03) : Alberic 4 - 4 Alaquàs B

Et voilà, l'aventure se termine. Pour cette dernière ronde, un regroupement des équipes est organisé à Alicante. Le club réserve donc un minibus pour se rendre sur place, 2 h 30 de route. Mais d'abord, direction le restaurant pour bien terminer cette saison d'interclubs. Après être bien repus, reste à parcourir les trente dernières minutes de voyage. Des joueurs étant absents, l'équipe B est un peu affaiblie car plusieurs de ses joueurs jouent dans l'équipe A. Hélène se retrouve donc à jouer table 3 contre un 1895. Pas bien grave car l'équipe est déjà championne, par contre, l'équipe adverse, Alberic, classée 2e, joue sa qualification car l'équipe de Silla les suit à un point près. Ils sont donc prêts à en découdre.

Hélène joue avec les noirs et l'ouverture se passe très bien. La position est toutefois compliquée et tactique avec des menaces des deux côtés, Hélène perd donc beaucoup de temps et est pleine d'hésitation. L'initiative varie entre les deux camps et la partie reste plutôt égale pendant très longtemps jusqu'à ce que la finale arrive et qu'Hélène doive gérer le zeinot... qu'elle ne gère pas. Elle perd un pion et perd donc par la suite la finale de tours, l'adversaire ayant un pion passé bien embêtant.

L'équipe se bat comme d'habitude jusqu'au bout et c'est de justesse qu'elle signe la nulle 4-4. Alaquàs B sera donc restée imbattue de toute la saison et montera l'année prochaine en Primera Autonomica. Hélène s'est bien intégrée à l'équipe et a marqué 6 points sur les 10 parties jouées (malheureusement, l'objectif de revenir à 1900 semble bien difficile, elle perd de nouveau des points élos). Reste plus qu'à progresser jusqu'à l'année prochaine car l'équipe compte bien sur elle pour continuer à faire partie de l'équipe !

Ronde 10 (23/03) : Drac Negre 1,5 - 6,5 Alaquàs B

C'est parti pour l'avant-dernière ronde ! De nombreux joueurs manquent dans l'équipe A, ce qui affaiblit donc l'équipe B. Hélène joue donc en 2e table avec les Blancs contre un 1825. L'ouverture se passe bien. L'adversaire laisse traîner son roi au centre. Hélène n'en profite pas de la meilleure des manières mais elle ouvre tout de même le centre et profite du manque d'espace des Noirs pour les attaquer et gagner un Pion. L'adversaire a tout de même du contre-jeu avec un Pion isolé mais passé au centre et Hélène utilise trop de temps de réflexion à chaque coup dans le milieu de jeu. Heureusement, l'adversaire ne joue pas les coups les plus piquants et Hélène force un échange de Dame pour arriver en finale et éliminer toutes les menaces. Mal aux temps, elle joue toutefois très bien la finale en empêchant les plans de l'adversaire et en créant des menaces tactiques. Elle force les échanges de pièces, gagne le Pion passé isolé de l'adversaire et gagne donc la finale de Pions quelques coups plus tard. Une belle victoire !

Malgré l'absence de joueurs, l'équipe ne s'est pas démontée et a continué sur sa lancée. Les jeunes jouant sur les dernières tables gagnent. L'équipe marque donc 6,5 - 1,5 et devient championne une ronde avant la fin ! L'objectif de début d'année de monter en division supérieure est donc validé haut la main !

Ronde 9 (09/03) : Alaquàs B 7,5 - 0,5 Alzira B

Cette fois-ci, le club d'Alaquàs change de local pour jouer à domicile car ayant été déjà dérangé lors de deux rondes à cause du bruit des répétitions des cabalgatas (défilé et orchestre marchant et jouant dans la rue) et celles-ci se faisant de plus en plus fréquentes la fête des fallas approchant, il était nécessaire de s'éloigner du centre. C'est donc parti pour affronter la troisième équipe, un match qui s'avère important donc pour conserver notre première place. Hélène avec les Blancs affronte un rival à 1870. Elle est ravie de l'ouverture et l'adversaire peine dans le milieu de jeu à trouver un plan. Il réfléchit très longtemps et au 13e coup, il ne lui reste déjà plus que 30 min alors qu'Hélène est tranquille avec ses 1h20 à la pendule.

Hélène a le temps de se perdre dans ses pensées et de regretter le café et quatre-quart ou autres pâtisseries présents lors des interclubs en France car cela ne semble pas du tout naturel en Espagne. Au mieux, il y a des bouteilles d'eau...

N'ayant pas de plan, l'adversaire joue donc sur la défensive et ce n'est pas si simple pour Hélène de faire suffisamment la différence pour gagner la partie. Elle gagne un pion, les pièces s'échangent et la partie se termine en une finale de Dames. Hélène propose l'échange des Dames en sacrifiant son pion de plus. L'adversaire accepte pensant que la finale de Pions était nulle. Cependant, Hélène profite du Pion isolé central de l'adversaire pour l'attaquer et met l'adversaire en zugzwang. Le compteur se remet en route : victoire d'Hélène !

L'équipe était en pleine forme et s'est ébahie de signer le résultat 7,5 - 0,5 et de prendre de l'avance sur la deuxième équipe, Alberic, qui fait match nul et que l'on rencontrera en dernière ronde.

Ronde 8 (02/03) : Silla B 3 - 5 Alaquàs B

L'ambiance des Fallas, fête du feu et de la poudre à Valende qui aura lieu du 15 au 19 mars, prend petit à petit le contrôle de la ville.

Les falleras, costume typique des Fallas

Depuis le 1er mars et ce jusqu'au 19 mars, une mascletà a lieu tous les jours place de la mairie à 14 h. Cela consiste en un spectacle pyrotechnique, un spectacle de poudre où les explosions d'un millier de pétards se succèdent et le bruit monte crescendo jusqu'au final qui devient un véritable tremblement de terre. Ce samedi, avant la partie, Hélène a donc assisté à sa première mascletà et en est restée abasourdie. 

Direction ensuite Silla pour jouer contre l'équipe classée 4e. Méfiance donc ! Hélène joue avec les Noirs contre un 1888. De nouveau, elle se lance dans une partie tactique et agressive, sacrifiant un pion pour l'activité et l'avance de développement et jouant avec les roques opposés. L'adversaire craint pour son roi et a du mal à sortir ses pièces. Toutefois, ce n'est pas si simple pour Hélène de coordonner ses pièces et sa tête surchauffe. Elle devient inefficace dans ses calculs et perd beaucoup de temps. Alors qu'elle n'a plus que 10 min, son adversaire joue un coup qu'elle n'avait pas anticipé. Certes, c'est un mauvais coup, mais avec le peu de temps et le souvenir des précédentes parties perdues bêtement, elle panique. N'étant pas lucide, elle prend donc de mauvaises décisions et perd la partie en quelques coups.

Heureusement, l'équipe est toujours là pour soutenir les vaincus et gagne 5 - 3 !

Ronde 7 (23/02) : Alaquàs B 4,5 - 3,5 Xeraco C

Alaquàs joue à domicile. Surprise en arrivant sur les lieux. Le bar du centre a réquisitionné toutes les tables... C'est la panique dans le club mais après un coup de fil au maire et une coopération entre les membres du club, la ronde a pu commencer presque à l'heure. Hélène joue avec les Noirs contre un 1790. L'ouverture se passe très bien et elle prend l'avantage petit à petit ayant plus d'espace et une avance de développement. Une belle partie tactique qui aurait sans doute pu être considérée comme l'une des plus belles d'Hélène. Malheureusement, à la fin, alors que l'adversaire n'était pas loin de se rendre, elle oublie dans son calcul une menace tactique. D'une position avec une qualité de plus et de belles menaces de mat, elle passe à une finale avec une pièce en moins. Elle joue encore un peu, espérant une bourde de l'adversaire puisque celui-ci est mal au temps, mais elle finit par abandonner quelques coups plus tard.

De nouveau, l'équipe gagne mais c'était serré : 4,5 - 3,5.

Ronde 6 (16/02) : Basilio B 2 - 6 Alaquàs B

Hélène joue avec les Blancs en quatrième table contre un 1650. Elle est ravie de l'ouverture créant dès le début un pion isolé au centre à son adversaire sur sa colonne ouverte. Le plan est de l'attaquer mais l'adversaire se défend et a également des petites menaces, ce qui fait douter Hélène. Elle passe beaucoup de temps sur certains coups alors que cela n'était pas nécessaire et elle prend un retard à la pendule. Les pièces s'échangent petit à petit. La position est soit égale, soit à l'avantage d'Hélène durant toute la partie. Elle pense placer une combinaison tactique et gagner une pièce mais l'adversaire trouve une belle défense et force à échanger encore plus de pièces et jouer une finale de Tours égale. Hélène n'a plus de temps et joue en zeitnot. Elle panique car à la moindre imprécision, elle peut perdre. Au 44e coup, elle a la victoire assurée : elle peut se créer un pion passé et aller à promotion. Mais elle n'a pas le temps de le voir que sa pendule affiche déjà 0 min... Perdu au temps !

Heureusement, le score 6 - 2 pour l'équipe remonte le moral. Toujours en tête ! 

Ronde 5 (09/02) : Alaquàs B 8 - 0 Gambito Benimaclet C

Hélène affronte un jeune de 12 ans classé 1158 avec les Noirs. Une partie qui devrait être encore plus simple que les autres. Pourtant, ce fut la plus difficile et la plus longue de toutes ainsi que la première fois qu'Hélène a craint de perdre. La position a été égale pendant longtemps même si le côté des Noirs était bien plus simple à jouer. Le plan était clair : pousser les pions de l'aile-dame pour créer une percée et faire promotion. Tandis que l'adversaire manquait d'espace et ne pouvait pas beaucoup contre-attaquer. Le jeune ne tombe toutefois pas dans les pièges tactiques et ses coups sont intéressants. La partie se fait durer jusqu'à ce que son Cavalier se fasse enfermer et qu'Hélène ne laisse pas passer l'occasion. Mais elle n'est pas si sereine avec sa pièce en plus car les Blancs se retrouvent avec des pions passés liés à l'aile-roi. Si elle ne joue pas précis, ceux-ci pourraient faire promotion et la partie serait alors perdue. Hélène a donc quelques sueurs froides avec en plus son temps qui ne tardera pas à être critique alors que le jeune joue presque tempo. Mais elle s'applique et gagne la partie quelques coups plus tard.

L'équipe gagne 8 - 0. Sur le papier, cela semble une victoire facile mais en réalité, sur les échiquiers, ce n'était pas si clair.

Ronde 4 (02/02) : Sport Megias Xàtiva 4 - 4 Alaquàs B

Jouer aux échecs, ça permet également de découvrir la région. Visite du château de Xàtiva le matin. L'après-midi, c'est parti pour affronter une équipe plus coriace que les autres. Hélène est ravie de jouer de nouveau avec les Blancs. Cette fois-ci, c'est un 1705 qu'elle bat en 26 coups. Elle contrôle bien son ouverture et profite petit à petit des imprécisions de son adversaire pour gagner une qualité, clouer toutes les pièces noires et forcer les échanges pour arriver en finale. L'adversaire abandonne. Une belle partie où elle n'a laissé aucune chance à l'adversaire et a surpris son équipe.

L'équipe d'Alaquàs n'était pas loin de gagner. Malheureusement, le premier échiquier qui devait être une nulle assurée a mal tourné. Cela termine donc en 4 - 4. L'équipe reste toutefois toujours en tête !

Ronde 3 (26/01) : Alaquàs B 5 - 3 Massanassa-Escacs 90

Hélène joue en table 4 avec les Noirs contre un adolescent 1695. Elle ne connaît pas trop l'ouverture mais au 7e coup, elle est déjà beaucoup mieux, menaçant de déroquer l'adversaire. Au 11e coup, elle gagne une Tour en faisant la célèbre fourchette de Cavalier en c2 attaquant Tour et Roi. N'ayant pas encore roqué et pouvant se faire enfermer son Cavalier, elle reste toutefois sur ses gardes. Mais une fois roqué, réussi à faire sortir son Cavalier, appuyé sur la pendule de son coéquipier (oups...) et échangé presque toutes les pièces sur l'échiquier, l'adversaire n'a pas d'autre choix que d'abandonner face à la Tour en plus. Elle finit en premier et l'équipe gagne à la fin 5-3. L'équipe est en tête du classement mais il reste encore énormément de rondes et les équipes les plus fortes restent à venir.

Ronde 2 (19/01) : Recreativos Saetabis Xativa 1.5 -  6.5 Alaquàs B

Pour cause de santé, je n'ai pas pu jouer cette ronde. L'équipe gagne de nouveau facilement 5-0 (ou 6.5-1.5) contre une équipe plus faible.

Ronde 1 (12/01) : Alaquàs B 7 - 1 Quart B
Hélène joue au 7e échiquier et gagne assez facilement en une vingtaine de coups avec les Blancs. Une petite frayeur lors de l'ouverture lorsqu'elle se rend compte que son adversaire peut prendre l'avantage en gagnant un pion dans une variante tactique. Mais l'adversaire ne s'en aperçoit pas et la partie devient alors très facile pour Hélène qui a tout l'espace et l'activité. Cette fois-ci, c'est elle qui a l'occasion de jouer une variante tactique et elle ne la loupe pas. Enfermement de pièce ! L'adversaire abandonne quelques coups plus tard alors qu'il ne lui reste que 7 secondes et 40 min à Hélène. L'équipe gagne largement 7- 1 contre une équipe plus faible, de quoi bien commencer la saison !

 

FacebookTwitterShare