17 mars 2019 : en D2, Liffré E s'incline de peu face à l'équipe de Dinard B (2-1)

logo IA

C'était la dernière ronde pour Liffré E qui n'a pas démérité malgré une saison qui n'a pas été très concluante au niveau du classement. Nous affrontions une équipe de Dinard B solide et de beaux matches ont eu lieu. Après un café fait avec amour et dévotion par Emmanuel et moi-même, l'équipe de Liffré E pouvait plonger dans une réflexion abyssale.

Table 1 : Emmanuel joue avec les blancs et doit malheureusement abandonner avant de perdre sa Dame et la partie. 0-1

Table 4 : David, avec les blancs, donne deux pions en début de partie et refuse de roquer. Malgré l'irrespect des règles fondamentales dans un premier temps, David le rebelle ne baisse jamais la garde devant Goliath grâce à son fou de case noire qui trouve une bonne diagonale. Le roque arrive enfin, mais en l'effectuant, David ne peut plus échanger son cavalier contre celui de l'adversaire. Il amorce la finale avec une qualité en moins (Fou-Tour) mais un large avantage : 3 pions passés, mais qui ne sont pas liés. L'adversaire de David laissait la huitième rangée de libre, la promotion a pu avoir lieu et la promotion avec. 1-1

Table 3 : Vivien, avec les noirs, s'oriente vers un jeu fermé dès le début de partie. Elle gagne rapidement deux fous mais fait selon elle un mauvais choix, ce qui lui fait perdre à son tour un fou. Une erreur de Vivien fait gagner à l'adversaire le second fou qui en profite pour ouvrir une colonne en utilisant ses deux tours et en poussant son pion à promotion, où l'adversaire a appuyé sur la pendule avant de promouvoir en Dame. Petit coup illégal qui ne changera rien à l'issue de la partie. 1-2

Table 2 : Erwan ne savait alors pas vraiment où en était son équipe. Il avait vu Emmanuel et Vivien perdre, mais ne savait pas si David avait gagné ou pas. Son adversaire est coriace et pas mal de manoeuvres ont dû être nécessaires car l'adversaire a bien défendu...  Pourtant, après un mouvement de cavalier, une faille imperceptible se dessine avec un calcul basé sur les échanges. En prenant un pion du centre avec le Cavalier, si l'adversaire reprenait du pion ce cavalier (sacrifice donc...) le pion "e" pouvait avancer et faire fourchette tout en laissant la diagonale du fou en fianchetto taper sur la Tour. C'était donc une "super attaque" contre sacrifice mais il fallait absolument protéger le pion qui allait faire la fourchette pour que celle-ci soit menaçante... Mais l'adversaire voit le manège et place son cavalier sur la colonne f, évitant ainsi la fourchette du pion d'emblée et en préparant une fourchette imparable via son cavalier... Il s'agit alors pour Erwan de gagner des temps, pas d'en perdre à sauver les deux pièces de la fourchette qui arrive (Tour et Fou). Le coeur palpite, les sueurs froides se font sentir, une pensée pour nos proches, ... Top ! Cavalier prend pion (Cxd5), Pion prend cavalier (exd5), avancée du pion qui fait fourchette (e4), Cavalier prépare fourchette (Cf5), Fou fianchetto menacé prend Tour (Fxc3), Cavalier prend Tour sur échec (Cxe7+), Dame prend Cavalier (Dxe7), Fou blanc prend Fou noir (Fxc3) même s'il n'était pas forcé de faire l'échange et pouvait sauver son autre fou en prise par le pion qui était avancé, il a préféré échanger et Erwan a pu finir la combinaison en prenant un fou (exd3). Pas ma de ménage était fait, Erwan se paie le luxe de prendre un pion central avec son fou restant en fianchetto... Mais que faire maintenant ??? L'adversaire attaque le pion central, réponse pas très percutante avec défense passive de la tour du pion central... alors qu'il y avait une colonne à prendre qui pouvait sur le long terme faire plus de dégâts... En fin de partie, chacun menace promotion, mais Erwan tient en joue son adversaire avec une Tour qui freine l'avancée du pion... Le fou adverse gêne aussi la poussée du pion noir... Après une avancée du Fou blanc pour ajouter une protection sur ce pion passé, Erwan pousse le pion doublé sur la colonne  pour chasser le Fou ou créer une diversion s'il le prend. A ce moment précis, Erwan fait l'erreur qui lui coûte la partie !!! Au lieu de laisser la Tour dans le rayon laser du Fou en sacrifice et en profiter pour pousser en d2, il préfère faire échec pour sauver sa Tour car il pensait que la promotion allait tout de même se faire... Que nenni... Le roi blanc par en h7 mais la tour est sauvée... Très bien, mais le temps perdu à le faire fait que d2 est seulement joué maintenant. L'adversaire ancre sa Tour en a8 et prépare l'échec et mat au prochain coup. Coup forcé d'Erwan qui doit réagir en déplaçant son fou pour donner de l'air au Roi. La Tour vient faire échec. Le Roi se libère de l'emprise. Echec. Mince, il y a un pion en face, il n'y a pas de fuite possible... Ca sent l'échec perpétuel... Quatre coups plus tard, serrage de main... Nulle !!! Le seul coup gagnant était le sacrifice de la Tour pour gagner un temps vers promotion... Cruelle loi des échecs qui entraîne la défaite de Liffré. L'égalité des deux équipes était à un fil... Dommage... On fera mieux la saison prochaine ! 1-2

C'est ainsi que se termine la ligue départementale adultes en D2. Merci à tous les joueurs qui l'ont accompagnée ! On remet le couvert l'année prochaine. Et comme Pauline, joueuse émérite quand elle ne serre pas la main pendant un temps infini :-), le disait à une époque pas si lointaine, objectif 2000 l'année prochaine ! Bonne nuit, les petits !

 

FacebookTwitterShare