1er juin 2019 : Open rapide du club Rennes Paul Bert

Un Liffréen s'était rendu à Rennes ce samedi après-midi pour disputer 6 rondes avec 12 minutes + 3 secondes en cadence Bronstein, inventée par le grand maître international russe David Bronstein (1924-2006), qui interdit l'accumulation du temps non consommé pour le coup. Le joueur ne peut donc jamais voir son temps augmenter (le temps non consommé n'est pas crédité sur son compte). C'était la minute culture échiquéenne du jour.

Et mine de rien, ça met plus la pression que la cadence Fischer, notamment en fin de partie avec le temps qui ne remonte pas, où lors de certaines parties, le compteur restait à 10 secondes pour le joueur en difficulté. Il fallait "avoir la gâchette", si je peux m'exprimer ainsi.

Erwan, armé de sa meilleure volonté comme à son habitude, a fait la méthode du sous-marin, alternant défaites et victoires. Il s'était fixé l'objectif, "comme à son habitude", d'avoir la moyenne, défi qu'il a réussi ! Sans réelle conviction, il était resté pour les résultats. Quelle ne fut pas sa surprise, alors qu'il sirotait un thé à la menthe avec quatre petits sucres ronds assis à une table au coin de la salle, quand il fut appelé pour le 1er prix des moins de 1400 !!! Avant cet appel inattendu, Erwan avait regardé par curiosité la liste des prix et avait vu qu'il n'y avait rien pour les prix par catégorie. Mais en fait, ce n'était que les prix "financiers". Erwan avait entendu "moins de 14 ans" et pas moins de "quatorze cent", donc il ne s'était pas senti concerné doublement. Alors que des voix se faisaient entendre à l'annonce de l'arbitre du tournoi parmi la foule, "Erwan est parti ??? Mais non, il est là !!! C'est bien ce qu'il me semblait...", Erwan sortit de sa torpeur, n'eut même pas pris le temps de se recoiffer pour la photo, se dirigea d'un pas indécis et, tout penaud, accepta la précieuse médaille d'or, sa première dans un tournoi échiquéen. Lui aussi, enfin, va pouvoir l'exposer fièrement chez lui comme nombre de ses comparses au dessus de son bureau de travail, il la regardera à chaque moment de flemme quand il faudra préparer les cours ou corriger les copies, et ça le reboostera à fond.

Quant aux bourdes à signaler, j'ai donné ma dame quand j'ai joué des plus de 1600. Il y a donc encore du taf. Ils m'intimidaient en même temps avec leurs gestes d'une précision redoutable. J'ai bien joué pour la première ronde, j'ai failli enfermer un Fou, mais l'adversaire s'en est sorti. Au niveau des Dames données, enfilade pour la première avec une série d'échanges infructueuse qui s'est clôturée par un Fou de fianchetto qui a cloué la Dame sur la diagonale du Roi (sic !). La deuxième fois, je l'ai donnée à cause de l'absence d'attention d'une double trajectoire de cavaliers rapprochés. C'est dommage car j'avais bien répondu aux ouvertures sophistiquées des joueurs expérimentés, ce qui n'était déjà pas une mince affaire.

  elo R1 R2 R3 R4 R5 R6
Erwan Le Caïnec 1205F -1765 +1071 -1658 +1029 -1679 +1215