13 octobre 2019 : Liffré E s'incline face à l'émergente mais redoutable équipe de Bains-sur-Oust !

logo IACertains Liffréens connaissaient déjà quelques membres de l'équipe de Bains-sur-Oust car ils s'étaient d'abord rencontrés au rapide de Domloup de septembre, puis s'étaient rendus ensuite début octobre à leur premier open rapide, couronné de succès au niveau de l'organisation.

De futures légendes, comme Marceau Fernand, ont alors pu jouer contre quelques Liffréens (en l'occurrence moi) qui s'apercevaient alors du potentiel en devenir des joueurs de Bains-sur-Oust.

Et c'est donc avec une certaine appréhension teintée d'inattendu que la rencontre pouvait commencer... avec un superbe café made in Liffré E, s'il vous plaît !

Loïc, avec les Noirs en table 4, rencontre un joueur de son âge, Marceau justement. Après une tentative infructueuse d'attaque très agressive qui avait tout pour plaire, Loïc subit d'abord une fourchette qui lui fait perdre un Fou, puis c'est la douche froide quand il prend le pion en g2 pour prendre la Tour car un coup de Fou en f3 emprisonne la Dame. Il gagne alors une Tour mais perd sa Dame. Mais rien n'arrête Loïc qui fait une belle attaque avec son cavalier et fait une fourchette... dont il ne profitera pas car il préfère menacer la Dame avec sa Tour... Dame blanche qui se déplace pour protéger le Fou en h1, alors qu'il aurait pu être pris gratuitement... Mais en protégeant ce fou, la Dame blanche lâche la protection de l'autre Fou. LoÏc n'avait plus qu'à se servir, mais il s'est arrêté une case avant avec sa Tour, toujours dans l'objectif de menacer la Dame. Luttant tant bien que mal, il doit s'incliner. 0-1

équipe
L'équipe Liffré E menée par Erwan

Erwan, avec les Noirs en table 2, se devait de gagner cette ronde car son adversaire avait un T-shirt Mario since 1985 et pour un fan de Sega des années 90 qui ne jurait que par Sonic et la Mega Drive, c'était la guerre des cours de récré de primaire d'il y a 30 ans qui revenait en force à son esprit ! Il fallait parer cet affront dont l'adversaire n'avait certes nullement conscience, et gagner ... mais ce jeune adversaire avec 1275 au compteur ELO ne l'entendait pas de cette oreille. Erwan commence bien pourtant avec une attaque agressive impliquant une batterie Dame-Fou en a5 et b4. Le pion de la colonne a est cloué, sinon l'adversaire donne sa tour... MAIS... QUE FAIT L'ADVERSAIRE ??? Il prend le fou et me laisse le champ libre pour que je prenne sa Tour. Mais Erwan, que fais-tu, ça sniffe le piège, ça !!!! Un piège ???? On s'en fout, on y va et on prend sa Tour !!!! Ha ha ha ha ha ha ha !!! HA HA HA HA HA HA HA HA HA HA HA HA HA !!!! ... Dame prend la Tour en a1... Gloups... Chouette, mais elle peut aller où maintenant, la Dame, toute la colonne est couverte par les pièces blanches... Aïe... Ce n'est pas grave, on va bien trouver un truc génial... Un bluff avec le cavalier noir par exemple qui menace la Dame... Echange... Ca ne sert pas à grand-chose à dire vrai... L'adversaire sort le cavalier, puis le Fou, ... La Dame, prisonnière, ne peut que manger la deuxième Tour, mais c'est pour mieux passer de vie à trépas... Un Fou et une Dame contre deux Tours, le tribut est lourd à payer... Un sacrifice de cavalier sur la colonne a était possible pour sauver la Dame après analyse avec Théo, mais le coup n'était pas naturel au premier abord... Les Noirs n'avaient plus qu'à agresser le roque adverse avec attaque combinée de la Dame et du Fou tout en récupérant le centre... Toute résistance était vaine... Malgré sa lutte finale, Erwan doit rendre son tablier et laisser gagner Nintendo une nouvelle fois... Pauvre Sega, ton sort est vraiment gravé dans le marbre depuis la nuit des temps... C'est vraiment trop injuste, comme dirait Caliméro... 0-2

Vivien, avec les Blancs en table 3, a bien géré sa partie et avait un avantage avec une Dame mobile. Satisfaite de son ouverture, au 16e coup, elle avait le choix d'échanger les Dames ou de la conserver face aux deux Tours de l'adversaire, qui avait quand même sacrifié sa Dame. Les tours noires vont se révéler plus fortes et Vivien commence à perdre des pions... Alors qu'un échange de pièces a lieu, Vivien fait le choix de ne pas garder le centre, ce qui créera un pion passé pour l'adversaire en fin de partie. Alors que celui-ci avançait inéluctablement à promotion, avec force et honneur (copyright Gladiator, Ridley Scott), Vivien abandonna au 40e coup et après trois heures de jeu. 0-3

Jean-Marc, avec les Blancs en table 1, a appliqué à la lettre les préceptes qu'il a suggérés à son équipe en recommandant de ne SURTOUT pas jouer trop vite. Plongé dans les abîmes de la réflexion, Jean-Marc jouait de toute sa superbe contre un adversaire au firmament du ELO pour une équipe de D2, soit plus de 1600. Si on excepte le joueur de Pacé qui a plus de 2000 en D2, les joueurs de cette trempe sont rares et Jean-Marc mesurait l'importance de cette rencontre. Il y avait un enjeu et Jean-Marc a su donner du fil à retordre à son adversaire. A priori pas de bourde des blancs, mais une ouverture pas top sur le plan positionnel (un peu empêtré...) dont profita l'adversaire doucement mais sûrement. La partie se termina avec 2 tours de chaque côté mais bien plus de pions côté noirs. Le capitaine de Liffré E est quand même content d'avoir offert une belle résistance, faisant partie des trois dernières tables, tous tournois confondus ! Erwan, l'arbitre de la compétition pour Liffré E, s'en est donné à coeur joie pour manger plein de 4 quarts en attendant. Rémi s'en souvient encore après s'être servi son café pour se tourner vers la dernière mini-tranche qu'il avait détectée en cuisine... Mais c'était sans compter sur la fourberie innocente (bel oxymore...) d'Erwan qui ne pense qu'à son estomac dans les moments critiques et qui subtilisa le précieux sésame avant même que Rémi ne se retourne pour saisir cette ultime part, le verre de café à la main gauche. Rémi avait alors deux choix : tuer Erwan ou... tuer Erwan. Coupable, Erwan, conscient d'avoir fauté au niveau du code social, dès qu'il s'aperçut qu'un troisième 4 quarts fut ouvert, prit une part pour la confier à Loïc afin qu'il la donne à son père parti en salle d'analyse, sur les rotules après sa partie contre Anne ! Oui, il faut le dire, il s'en passe des choses pendant que les joueurs usent des meilleurs stratagèmes pour achever leur rencontre échiquéenne... 0-4

La messe est dite. Bains-sur-Oust est dans la place et va être un concurrent sérieux pour toutes les équipes de D2. Bienvenue dans l'arène ! ;-)

FacebookTwitterShare