17 novembre 2019 : Liffré E remporte sa première victoire en Interclubs de l'année contre Guichen B !

logo IAAprès un accueil chaleureux de la part du club de Guichen, avec café, canettes de coca, Twix et gâteaux Delacre, l'équipe de Liffré E faisait le plein d'énergie pour sa rencontre contre Guichen B. Un arbitre, qui n'était pas joueur ce jour, était là pour s'assurer que la rencontre allait bien se passer et chaque personne sur l'échiquier pouvait alors se concentrer pleinement sur sa partie !

Les hostilités commencent avec Christophe, en table 4 avec les Blancs, qui, pour sa première ronde en compétition, est très agressif dans sa stratégie sur l'échiquier. Pourtant, il y a toujours quelque chose à apprendre car Christophe a eu la piqûre de rappel en direct qu'on pouvait quand même roquer même s'il y avait eu échec avant. Une fois cette nouvelle compétence acquise, Christophe retrouve alors une assurance sans précédent et gagne ! 0-1

Aubin, table 2 avec les Blancs, jeune homme qu'il faut connaître avec ses deux noms pour le trouver sur le site de la FFE et qui occit chacun de ses adversaires depuis quelques temps, continue son parcours avec panache. Attentif à sa partie comme à celle de son capitaine, la partie est équilibrée avec prise de deux fous et un cavalier avec trois pions pour les deux camps. Puis, durant un duel de duos de tours, Aubin gagne une pièce. Les pions liés de l'adversaire ne suffiront pas. Aubin le bloque. Belle partie pour notre "rising star" en herbe ! 0-2

Erwan, table 1 divine pour un mortel, avec les Noirs, a eu très chaud pour son matricule ! En effet, après une attaque de l'adversaire avec un Fou, Erwan le repousse avec a6 puis b5. Mais au lieu de fuir, les Blancs sacrifient leur Fou contre un pion en c7 pour faire échec au Roi. Roi Noir prend Fou, d'accord, mais il est déroqué. Erwan devait agir vite et bien pour faire un petit roque artificiel mais il y avait trois pièces à manipuler avant de mener l'opération avec succès... Rg8, ouf, sauvé mais seulement pour un temps. Quoi encore ? Fh6 placé e batterie avec la Dame blanche en c2 et qui menace mon Fou de fianchetto. Là, plusieurs pièces en prise. Il fallait respecter l'ordre pour sortir gagnant du duel. Erwan devait garder sa pièce d'avance... Fxh6, ce qui provoque la diversion de la Dame puisqu'elle reprend le Fou Noir en h6. Cette Dame blanche représente une menace si le cavalier en f3 vient faire des siennes. Il y avait mat en 3 si Erwan n'agissait pas... Une solution, le sacrifice de qualité contre ce cavalier ! Bim, T x f3, chouette, le roque des Blancs est affaibli avec gxf3. Et là, comme sonnés par ce coup inattendu, les Blancs font leur seule erreur de la partie ! De3 (de mémoire) ! Ce qui permet au cavalier Noir placé en avant-poste, de faire une fourchette, et de regagner la qualité perdue pour les Noirs... Il ne restait plus qu'à forcer l'échange des Dames, que l'adversaire refusait... au détriment de pions qui se faisaient manger au fur et à mesure. Un mur infranchissable avec pion et fou gêne la dernière tour restante, qui lutte pour trouver une colonne intéressante... Td8 en batterie avec la Dame pour les Noirs qui vise un autre pion. La fin était proche. L'adversaire n'avait que peu de solutions pour s'en sortir. Partie intéressante et pleine de frayeurs, avec beaucoup de concentration ! 0-3

Vivien, table 3 avec les Noirs, la sagesse de Liffré E mais aussi notre co-voitureuse de choc avec voiture anglaise et passage de vitesses automatique qui a su nous dépayser de la plus belle des manières, arrive en fin de parties avec Tour-Cavalier contre Tour-Cavalier et des pions liés des deux côtés. Les deux rois jouxtent les pions. Vivien a cependant un pion doublé qui peut provoquer la prise forcée d'un pion blanc du pion noir arriéré. Le Roi Noir de Vivien le reprend alors et se positionne parfaitement sur la septième rangée pour emmener ses fidèles soldats à promotion, même si le Roi blanc fait son travail de bloqueur. Le cavalier Noir assure une protection supplémentaire en c4, case libre où le pion noir de Vivien peut avancer... Mais Vivien accepte la nulle car cavalier contre cavalier, à moins d'un Zugzwang favorable, difficile de mater... Pourtant, après analyse, avec un cavalier bloquant les pions g et h et un roi Noir à proximité, le Roi blanc n'avait d'issue que de reculer en h5, laissant alors la possibilité au roi noir de s'infiltrer et de manger les deux derniers pions blancs, sans que le cavalier puisse faire quoi que ce soit. Mais la partie s'est révélée très intéressante pour Vivien. 0,5 - 3,5

Belle victoire pour Liffré E qui a oeuvré avec brio. Pas mal de sueurs froides mais heureusement, une cohésion d'équipe brillante qui a apporté un karma plein de potentiel ! Pour sa première ronde, Christophe a fait fort et il mérite tous les honneurs ! Vivement la ronde 3 en janvier pour voir si ce souffle du Destin se perpétue.

 

 

FacebookTwitterShare